Un travail au bénéfice des familles icaunaises

L’association France Alzheimer 89 réalise, au quotidien, un accompagnement des malades et des familles favorisant la compréhension et le dialogue  pour une meilleure prise en charge. En Bourgogne, c’est 65000 malades déclarés soit certainement plus de 130 000 personnes atteintes.  Afin de soutenir cette action, l’association Présence Verte Bourgogne à organisé la première marche de la solidarité à Joigny. Elle l’a baptisée Marchensol.

Mais de quoi s’agissait-il plus précisément ?

Un an de mise en place et de communication mais aussi une forte implication des membres de Présence verte pour porter le projet. Le Directeur opérationnel a réussi à mobiliser partenaires et concurrents pour recueillir des fonds et de l’engagement au bénéfice de l’association France Alzheimer 89. 100% des sommes recueillies sont reversées. Présence verte prend à sa charge l’intégralité des coûts liés à la communication.. Une opération couronnée de succès  puisque 270 randonneurs ont été enregistrés et ont payé les frais d’inscription. C’est donc 1701 € intégralement reversés le lundi 21 septembre 2015 à 17h au village Alzheimer au stade auxerrois (27 rue de Preuilly 89000 Auxerre) dans le cadre de la journée Mondiale Alzheimer.

Quel bénéfice humain ?

En premier lieu, on peut noter la participation active de sociétés dédiées au service à la personne en soutien d’une association de solidarité locale. C’est aussi la découverte de Joigny et du paysage par des randonneurs sous le charme. C’est enfin un partenariat avec l’Association Française de Randonnée et l’antenne locale Joigny Randos qui a permis la mise en place d’un parcours unanimement apprécié.

Une grosse interrogation cependant

Cette manifestation lourde de travail et d’engagement n’a pas suscité l’intérêt des élus locaux et de France 3 bourgogne qui lui ont préféré un autre événement se déroulant 100 mètres plus loin. Même pas une poignée de main, un mot d’encouragement, même pas le détour d’un instant. Peut-être une piste à creuser car le soutien politique doit être une évidence sur ce style de manifestation qui bénéficie aux personnes en détresse dans le département. Une médiatisation par les autorités locales aurait, d’évidence, donné de la lumière à l’événement.

Elle aurait aussi favorisé l’accueil de personnes qui mettaient, pour la première fois, le pied dans cette ville d’Art et d’Histoire… Face à la fête populaire, la solidarité n’avait pas sa place à Joigny ce dimanche 06 septembre… Peut-être faudra-t-il en tirer les conséquences pour une seconde manifestation même si les associations et sociétés privées concurrentes nous donnent une belle leçon de civisme et de solidarité pour cette première édition.